L’entreprise québécoise Autobus Lion a obtenu une subvention de deux millions de dollars du gouvernement provincial afin de lancer une première flotte d’autobus scolaires entièrement électriques.

Après l’essai d’un prototype à l’automne 2014 (cliquer pour lire l’article), une flotte de six autobus électriques E-Lion seront mis en service et circuleront dans les corridors scolaires de Laval, pour une durée de neuf mois. Il s’agit d’une phase préliminaire en vue d’une étape de production commerciale plus importante qui devrait atteindre, selon Autobus Lion, la vente de plusieurs centaines de ces véhicules par année.

Le projet E-Lion devrait avoir des retombées économiques importantes pour la région de Laval et pour le Québec, puisqu’une importante proportion des composantes du véhicule seront fabriquées ici, et que son potentiel d’exportation est très important. Plusieurs États américains ont d’ailleurs déjà signifié de l’intérêt pour cet autobus“, souligne la ministre responsable de la région de Laval, Francine Charbonneau.

Rappelons que la conception des E-Lion est issue d’une collaboration entre Autobus Lion et trois autres organisations québécoises, TM4, B3CG Interconnect et le Centre national du transport avancé (CNTA). Les véhicules électriques possèdent une autonomie de plus de 100 km et permettent, en comparaison avec un autobus traditionnel, une économie de 8250 litres de diesel par an.

“L’électrification des transports présente des avantages incontestables sur les plans de l’efficacité énergétique et du développement économique, et ce, en sus des bénéfices en termes de qualité de l’air et de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Rappelons que chaque dollar qui sera dépensé en hydroélectricité pour faire le plein est un dollar qui restera au Québec, plutôt que d’être versé à des producteurs de pétrole étrangers”, indique Pierre Arcand, ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles.

articles récents