Les entreprises peuvent repenser et améliorer la performance de leurs contenants et emballages avec l’aide d’un nouveau portail web. Lancé par Éco Entreprises Québec (ÉEQ), il s’agirait selon l’entreprise du premier portail du genre pour optimiser les emballages, contenants et imprimés (CEI) au Canada.

Destiné à tous les secteurs d’activités liés à la fabrication, la conception ou à la distribution d’emballages et de produits emballés, le site propose une démarche d’optimisation des emballages et contenants, dans une perspective de développement durable. Le portail propose ainsi 4 stratégies pour répondre à différents enjeux d’écoresponsabilité :

  • Intégrer des critères d’approvisionnement responsable;
  • Concevoir de manière optimale (et écoconcevoir);
  • Améliorer la gestion de fin de vie;
  • Mieux communiquer sa démarche.

Le portail présente ainsi l’approche “cycle de vie”, qui prend en considération les impacts d’un contenant ou produit emballé, à partir de l’approvisionnement jusqu’à la fin de vie utile de ce dernier, incluant son potentiel de recyclabilité. Le portail offre également un outil interactif, “OptimAction”, permettant aux entreprises de mesurer les retombées de leur démarche et de mieux la communiquer.

Il s’agit d’un portail qui met une expertise unique à la disposition des entreprises qui génèrent des CEI sur nos marchés et qui assument la responsabilité financière ou physique de la fin de vie de ces derniers. Au Québec, rappelons que ces entreprises compensent 100 % des coûts nets des services municipaux de collecte sélective, soit plus de 100 millions de dollars annuellement. Nous croyons fermement que l’optimisation est une avenue prometteuse car porteuse d’économies et d’innovation, tout en réduisant l’empreinte environnementale“, souligne Maryse Vermette, présidente-directrice générale de Éco Entreprises Québec.

Il s’agit également d’un levier qui stimule l’innovation, la mise en commun des compétences et la recherche de solutions novatrices“, ajoute Bertrand Derome, directeur général de l’Institut de développement de produit, partenaire du projet.

Pour consulter le site, cliquer ici.

 

articles récents