Trois applications Web pour rendre Montréal plus durable et “intelligente” ont été récompensées à l’occasion du premier hackathon montréalais pour la durabilité urbaine. Parmi 12 “solutions technologiques” visant à améliorer la qualité de vie montréalaise proposées au courant du mois d’octobre dernier, 3 ont retenu l’attention des participants du ecoHackMtl 2013, du public et de Siemens Canada, partenaire de l’initiative. Ces derniers se sont mériter chacun une bourse entre 200$ et 500$ afin de développer davantage ces outils.

Rappelons que écoHackMTL a pour mission de bâtir des ponts entre les communautés montréalaises de “hackers” ou développeurs et celles de groupes et organisations locales en environnement et développement durable. ÉcoHack est principalement un hackathon social soutenant la création d’applications répondant à différents enjeux, de l’agriculture urbaine, au verdissement de l’espace publique, en passant par le cyclisme, l’énergie renouvelable, et les bâtiments écologiques.

Le projet choisi par les participants est Fleuve ouvert/Open River, d’Accès Fleuve du Comité Ville-Marie, consistant en une carte interactive identifiant les plages accessibles aux montréalais pour diverses activités; baignade, kayak, surf, etc. L’application vise par le fait même mieux informer les montréalais sur la qualité de l’eau, à favoriser l’appropriation du fleuve et sensibiliser la population sur sa conservation.

Du côté du public, le premier prix s’est arrêté sur le projet web Sullu. Sullu permet de mettre en relation des particuliers pour favoriser l’échange et la location de biens, dans une perspective environnemental (réduire la consommation massive de biens), social (créer des liens entre les individus) et économique (rentabiliser nos propres biens).

Activez Montréal a remporté pour sa part la deuxième place auprès du public. Ce projet permet aux Montréalais de signaler divers problèmes liés à l’urbanisation de la ville et de suggérer des pistes d’améliorations. À titre d’exemple, un usager peut signaler un manque d’éclairage à un passage piéton ou encore suggérer d’allonger une piste cyclable.

L’application propose également des “défis” aux Montréalais, qui consistent en fait en quelques gestes visant à réduire notre impact sur l’environnement. Pour en savoir plus sur les projets, cliquer ici.

articles récents